Lancées à toute allure dans notre quotidien et obsédées par l’idée de dégrossir notre to-do list, on perd (trop) souvent de vue l’essentiel.

Faire une pause, se poser les bonnes questions, être bienveillante… envers soi-même. Le voilà « l’essentiel ».

À l’occasion de cette semaine dédiée aux femmes (Journée Internationale des droits des femmesoblige), on vous livre quelques pistes pour ne pas vous oublier dans le tourbillon de la vie et comme le dit Simone de Beauvoir : « accepter la grande aventure d’être vous ».

 

Laisser tomber son costume : infirmière, superhéroïne, chef étoilée…

La culpabilité, autrement connue sous le nom d’auto-flagellation, on connaît. On est tombées dans la marmite quand on était petite !

Culpabilisée parce qu’on n’a pas rendu un dossier à temps; culpabilisée parce qu’on a été élue cliente de l’année par le Picard du quartier; culpabilisée parce que le premier mot de votre petit dernier était « merde » (vous ne savez pas d’où ça vient). Bref, vous maîtrisez cet art aussi bien qu’Elisabeth Harmon gère les échecs.

Le problème : vous pensez sincèrement pouvoir tout gérer ! Jongler d’un costume à l’autre.

Mais la vérité est ailleurs.

Il vous suffit en réalité de faire de notre mieux sans jamais vous juger. En tout cas sans vous juger plus durement que l’on jugerait une amie.

C’est ce que vous invite à faire Don Michel Ruiz dans son best-seller Les quatre accords de Toltèques : la voie de la liberté personnelle  (Jouvence éditions).

« Faites toujours de votre mieux. Votre “mieux” change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances, faites simplement comme vous pouvez et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets. »

 

You don’t have to be perfect to be amazing …

Là où les hommes postulent à des postes où ils présentent seulement 60% des compétences, les femmes, elles, ne candidatent que si elles ont 100% des qualifications requises.

D’après Reshma Saujani fondatrice de l’association « Girls Who Code », il suffirait qu’on apprenne à nos filles à valoriser leurs imperfections dès l’enfance, pour qu’elles se sentent prêtes à relever de plus grands défis. Et arrêter d’avoir peur de l’échec. Elle l’explique dans son Tedx : « Apprenez aux filles à être courage et pas à être parfaites ».

Pour passer à l’action, vous pouvez aussi rejoindre une association comme “Inspiring Girls”, une ONG qui contribue à élargir les perspectives professionnelles des jeunes filles à travers les témoignages de femmes inspirantes #labelleidée.

Dès l’âge de 6 ans, les enfants (et les parents) classent les métiers par genre et les petites filles s’imposent des interdits et s’éloignent ainsi de trop de carrières.

 

Penser à soi, sans culpabiliser :

« Prendre du temps pour soi ». Rien que de le voir écrit, vous riez. Quelle notion délicieusement féerique 🙂 Surtout depuis qu’un virus a pointé le bout de son nez, mettant à mal votre seul terrain défouloir (à savoir le cours d’aquagym). Vous avez bien essayé de mettre votre vélo d’appartement dans votre baignoire mais étrangement, l’effet n’est pas le même.

Et pourtant, même si on devait l’écrire sur une ordonnance, le temps que l’on s’accorde est bien la clé pour conserver sa santé mentale. Pour ne pas agresser sa cellule familiale ou ses collègues à chaque demande. Bref, pour éviter toute frustration.

 

Voici un do it yourselfqui devrait vous aider :

Panneau : « Interdiction d’entrer, je prends du temps pour moi » à accrocher à la porte de la salle de bains (ou des toilettes).

 

Je me reconnecte à mon corps :

Si vous n’êtes pas de celles qui, comme Rachel Green dans Friends, célèbrent son « moi sacré » par une dance nue un soir de pleine lune, vous pouvez vous reconnecter à votre corps de bien des manières.

  • Écrire une lettre à votre corps. Et oui, après tout, vous cohabitez depuis des années. Vous vous aimez, vous vous déchirez. Vous prenez soin l’un de l’autre. Parfois peut-être vous vous négligez. N’est-il pas le temps de prendre votre plus belle plume pour tout coucher sur le papier et aussi le remercier de vous « porter » depuis tant d’années ?!

 

  • Et si vous n’avez jamais été de lateam dissertation vous pouvez aussi vous reconnecter à vous-mêmes à l’aide d’une simple respiration. Pour retrouver votre point d’ancrage : “Je prends 6 respirations complètes par minute (j’inspire sur 5 secondes et j’expire sur 5 secondes) pendant 5 minutes”.

 

Entretenir son cercle de soutien :

Appelez-le comme vous voulez « cercle de femmes », « crew de rumination » ou simple « soirée filles » (via Zoom naturellement), l’effet est toujours le même :

« Une amie est une couverture de survie et une bonbonne d’oxygène » comme le dit si bien notre amie Florence Servan-Schreiber.

Quand un coup de blues ou un coup de mou vous frappe de plein fouet, vous pouvez toujours vous reposer sur « elle ». La sororité ! Celle qui a toujours le mot juste. Celle qui rassure. Celle qui vous fait briller.

Rappelez-vous régulièrement les unes aux autres, ce qui fait que vous vous êtes choisies.

 

Trouver ma raison d’être :

Vous savez qu’on a toutes et tous une mission de vie ? Une raison d’être.

Savez-vous quelle est la vôtre ?

Parce que oui, s’accomplir au travail et dans sa vie c’est possible, si tant est que l’on est prête à se poser les bonnes questions.

 

Le parcours « Réenchanter sa vie professionnelle » que nous avons créé en collaboration avec Aimotion, est un bilan de sens et de valeurs pour remettre la main sur votre pouvoir d’agir.
Nous l’avons imaginé comme un temps de pause, au rythme de chacun(e).
En faisant d’abord la visite complète de votre parcours professionnel de manière créative et originale. En découvrant ensuite vos forces de caractère, vos préférences comportementales, votre mission de vie et enfin en habitant pleinement votre temps et votre énergie pour mettre en œuvre vos nouveaux projets et vos nouvelles envies.
L’objectif de ce programme est de :

  • mettre en oeuvre un projet dans son entreprise
  • mettre en oeuvre un projet de sens hors de l’entreprise
  • mettre en perspective ses envies de transition pro, les modifier et/ou les valider voire même changer de job

Contactez-nous pour plus de renseignements.

 

 

Être vraiment soi : quel risque ?

Connaissez-vous vos super pouvoirs ? Si ce n’est celui de faire disparaître un moelleux au chocolat de votre assiette en moins d’une minute.

On vous invite aujourd’hui à découvrir vos forces… de caractère.

Et on vous fait cadeau d’une « pastille » du programme « Réenchanter sa vie professionnelle » dont on vous parlait plus haut, au travers de l’exercice suivant :

Choisissez ici 5 forces qui vous caractérisent et illustrez, avec un exemple personnel et un exemple professionnel, comment vous les mettez en œuvre dans votre vie.

 

Parce qu’aujourd’hui, s’il y a bien un cadeau que vous pourriez vous faire, comme le dit Simone de Beauvoir, c’est celui-ci :

« J’accepte la grande aventure d’être moi ».

Privacy Preference Center