Le bonheur à portée de mains ? On en a toutes et tous rêvé. Et si justement, il était simplement au bout de nos dix doigts. Car oui, la créativité, on l’a en chacun de nous, et il suffit souvent d’un simple déclic pour la laisser s’exprimer. C’est pourquoi on vous présente aujourd’hui quelques façons très concrètes de la réveiller en quelques coups de crayons.

 

En quoi la créativité peut-elle contribuer à mon bonheur ?

D’abord, comme le disait Albert Einstein, « la créativité c’est l’intelligence qui s’amuse » ! La créativité, c’est l’assurance d’un moment de plaisir et de détente. Un terrain défouloir. Dont on a plus que jamais besoin, n’est-ce pas ?

La créativité peut ainsi prendre des formes multiples, mais nourrit une seule et même mission : nous rendre plus heureux.

 

« Lorsque nous nourrissons et musclons notre confiance créative – comme nous ferions du sport (si nous en faisons) -, nous accédons à une énergie positive qui nous dynamise » Isabelle Pailleau et Philippe Boukobza, auteurs dePositive Sketching aux éditions Eyrolles.

 

Aujourd’hui on a décidé d’inviter la créativité dans votre quotidien par le biais d’un moyen aussi simple qu’épanouissant : la pensée… visuelle.

 

Zoom sur la pensée visuelle !

La pensée visuelle est une manière créative d’associer les mots et les images afin de renforcer la puissance d’un message. Elle peut prendre différentes formes comme le Sketchnoting, le Positive Sketching et d’autres encore (Mindmapping, Doodling…).

Mais elles servent toutes un même « dessein » : simplifier et de ce fait impacter positivement notre vie. Sans compter que ces méthodes boostent notre pouvoir de mémorisation et notre concentration #cerisesurlegateau.

 

Quels procédés, je peux (facilement) mettre en application dans ma vie ?

Voici deux méthodes qui pourraient changer votre vie :

 

Le Sketchnoting :

« Sketchnoter, c’est disposer d’une cartographie de vos idées qui vous aide à mieux vous souvenir de tout ce que vous devez assimiler chaque jour. C’est comprendre physiquement et créer du sens en utilisant les images et les mots qui ancrent profondément les informations dans votre esprit » Béatrice Lhuillie,autrice deSketchnote Time, aux éditions du Chêne.

 

 

Le Positive Sketching :

« Le Positive Sketching reformule de manière positive, en images et en mots, les idées et les informations que nous traitons. À la croisée de la psychologie positive et du design thinking, il est un puissant outil de développement personnel et professionnel. Cette manière de procéder agit en profondeur sur notre état d’esprit, l’image que nous avons de nous-mêmes et sur nos relations aux autres » Isabelle Pailleau et Philippe Boukobza auteurs dePositive Sketching,aux éditions Eyrolles.

 

  

Comment passer à l’action ? Comment remplir ma boîte à outils ?

Muni(e)s de votre plus beau carnet ou d’une simple feuille A4 (en format paysage) et de vos feutres, vous pouvez constituer le trousseau de votre « langage visuel » :

  • Votre alphabet visuel : les formes de bases (le carré, le rectangle, le cercle ou l’ellipse, le triangle, le trait, la courbe et le point).

 

  • Votre vocabulaire graphique : tous les pictos qui illustreront vos planches.

Par exemple, pour le Positive Sketching, on use et on abuse des symboles qui revêtent une « charge positive » : le cœur, l’étoile, le soleil, la nature, le super-héros, la couronne… À vous de constituer votre propre langage positif !

 

  • Votre grammaire visuelle : tout ce qui va constituer votre identité. Le choix des couleurs, des lettrages, votre avatar…

 

Une fois votre trousse constituée, vous n’avez plus qu’à vous lancer, et surtout à vous éclater !

 

Someone please call 911 !

Vous souhaitez être épaulé(e)s pour vous jeter dans cette nouvelle aventure visuelle ? Voici quelques ressources :

 

UNE FORMATION :

Pour « mettre du Sketchnote dans vos vies », on vous conseille de découvrir la formation « Devenir sketchnoteur 2.0 » de Béatrice Lhuiller.

 

À l’issue de cette formation, vous serez capable(s) de :

– Sketchnoter pour vous en toutes circonstances (conférences, réunions, formations, cours)

– Sketchnoter pour les autres : pour mieux communiquer, illustrer vos formations, etc.

– Réaliser des planches de Sketchnotes esthétiques, lisibles car organisées et logiques, dignes des professionnels.

– Développer votre propre style et votre bibliothèque mentale d’éléments graphiques.

 

DES LIVRES :

Positive Sketching, Isabelle Pailleau et Philippe Boukobza, éditions Eyrolles

Sketchnote Time, Béatrice Lhuillier, éditions du Chêne.

 

 

DES COMPTES INSTAGRAM amis pour vous inspirer :

@SketchIsaPassion

@Imaginographe

@Sketchnotes : Facile !

@PhilippeBoukobza