Et si pour cette fin d’année, on mettait nos envies en haut de la liste ? Si on misait sur des petites actions du quotidien pour réenchanter nos vies ? Pour ce faire, la Fabrique à bonheurs vous a concocté une série de petits et grands défis à réaliser seul ou en famille.

Cap ou pas cap ?

 

Penser à moi et rien qu’à moi !

Une petite cure d’égoïsme saupoudrée d’un zest de temps pour vous, ça vous dit ?

Allez hop hop, en cette fin d’année c’est décidé, je pense enfin à moi et cerise sur le gâteau : sans culpabiliser ! Je dresse la liste de mes envies et de mes petits bonheurs du quotidien :

  • Me faire une bûche chocolat ou deux, pur beurre, pur crème, à la boulangerie.
  • Une balade en forêt « into the wild »
  • Un bon bain chaud accompagné de notre lecture du moment.

Je me programme mes rituels plaisir et je n’y déroge pas !

 

Mettre le « paquet »

Cette année, on a été sage, trop sage. Du coup, on a comme une envie de tout lâcher. Et ça tombe bien l’approche des fêtes de fin d’année est le moment propice pour mettre en ébullition toute notre créativité. Que l’on s’essaye à une bonne dose d’originalité sur notre sapin, ou sur un pull de Noël avec une tête de renne, on pourra toujours prétexter à la « folie » de Noël. En tout cas, on s’amuse et on sort du cadre !

 

Dire merci avec un courrier du cœur

Je troque ma lettre au Père Noël contre une lettre de gratitude.

Petit comme grand, lorsque l’on se munit d’un papier et d’un crayon à l’approche de Noël c’est bien souvent pour dresser la liste de nos envies.

Et si on troquait cela par une lettre que l’on enverrait à une personne qui a été particulièrement présente pour nous cette année, un soutien, une jolie rencontre. Avec votre plus beau stylo ou muni de votre clavier, couchez sur le papier tout ce qui vous donne envie de la/le remercier.

 

Chanter en famille

Même si on n’est pas spécialement « chorale » de Noël, pourquoi ne pas embarquer petits et grands dans la magie des fêtes avec un chant qu’on aura appris, en famille, du début à la fin (et pourquoi pas même une chorégraphie qui ferait le buzz sur Youtube).

Le seul fait de chanter fait vibrer notre larynx lui-même connecté directement à nos émotions. On ne se prive donc pas de ces good vibes en famille et on en profite pour titiller notre pouvoir d’autodérision.

 

Avoir envie d’avoir envie

Se nourrir de projets, être en mouvement. Tels seraient les secrets d’un épanouissement durable. Si dresser une bucket list pour le reste de votre vie peut vous paraitre intimidant, on opte pour une liste de nos envies saisonales qui ne met pas trop la pression.

Comme par exemple réaliser un pull en crochet avant l’arrivée du printemps. Ou encore manger notre poids en fromage à raclette cet hiver et se fiche de voir les kilos s’emmagasiner sur la balance (ou presque).

  

Aider un ami, Jean-Pierre !

Les études en psychologie positive montrent que, à niveau scolaire égal, les enfants qui se portent volontaires pour aider les autres obtiennent de meilleurs résultats dans les années qui suivent que ceux qui n’ont travaillé que pour eux-mêmes. Aider les autres augmente l’estime de soi. La bienveillance et l’esprit d’équipe donnent un ressenti plus positif de la vie scolaire.

 

Kiffer mon job !

Faire un métier qui a du sens, on le veut toutes et tous. Pour réenchanter notre vie professionnelle, pas forcément besoin de tout envoyer valser. Et ça nous arrange ! Mener un « side project », évoluer en interne, à vous de vous interroger sur vos envies du moment. Pour se faire, la Fabrique à bonheurs et Aimotion, vous proposent le parcours « Réenchanter sa vie professionnelle », un bilan de sens et de valeurs pour remettre la main sur votre pouvoir d’agir. Alors cap ?

 

 

À vos papiers et vos crayons et faîtes la liste de toutes vos envies !